(Auto) entrepreneur & maternité II

Il y a plusieurs mois de cela, j’avais écrit un article sur l’entrepreneuriat & la maternité (que vous pouvez lire ici) qui a éclairé plusieurs lanternes dont la mienne grâce à vos nombreux commentaires (merci encore !).
Comme certains d’entre vous le savent déjà, ma petite puce est née il y a un peu plus de 10 mois (déjà!) et depuis, ma vie s’est vue complètement chamboulée.

Petit à petit, je suis en train de trouver notre rythme de vie mais aussi mon nouveau rythme de travail. Après avoir abordé le sujet “avant accouchement“, maintenant je vais essayer de vous donner tous les renseignements que je peux (administrativement parlant) pour que vous puissiez vivre sereinement (et pas la tête constamment dans la paperasse entre la CAF et le RSI ) votre maternité, sans stress et tout le tintouin.

Comme pour la première partie, je vais traiter le sujet en 4 parties, en commençant par sécurité sociale & mutuelle, suivi des aides & allocations, en terminant sur mon expérience personnelle et les liens utiles.

SECURITE SOCIAL RSI

♥ SECURITE SOCIALE – après l’accouchement et être rentrée à la maison (personnellement, c’était une véritable délivrance, je ne supportais plus d’être à l’hôpital) n’oubliez pas d’adresser un acte de naissance au RSI afin de rattacher votre bébé à votre carte vitale (le papa peut en faire de même, je crois bien).

♥ MUTUELLE – Après avoir envoyer votre document au RSI, normalement vous devriez recevoir une nouvelle attestation de carte vitale. Sachez que lorsque vous voudrez la rajouter à votre mutuelle, vous aurez besoin de la nouvelle attestation sur laquelle figure le nom de l’enfant, ainsi que d’un acte de naissance (d’après mes souvenirs…)

aide allocations rsi maternite

♥ ALLOCATION DE BASE – à la naissance de votre bébé, vous pouvez percevoir de la part de la CAF l’aide à l’accueil d’un jeune enfant d’un montant net de 184,62 € (cependant, il paraît qu’en avril 2014, cela va évoluer, le montant ne sera plus forfaitaire mais vous toucherez soit l’aide à 100% soit en parti en fonction de votre revenu) du jour de sa naissance jusqu’à l’aide de 3 ans. La condition pour percevoir cette aide est toujours celui du revenu (ne pas dépasser un plafond de revenu annuel en 2012 de 46 888 € pour un couple avec 2 revenu et 1 enfant par exemple ).

ATTENTION ! Ne faites pas comme moi, n’oubliez pas d’envoyer un acte de naissance à votre CAF ainsi qu’un RIB à la naissance de votre enfant (je l’ai fait 8 mois plus tard…). Cependant, pas de panique, cette aide est rétroactive et vous avez 2 ans pour réclamer vos droits.

NB: n’oubliez pas d’abattre 71% de votre CA brut lors de votre déclaration de ressource pour que vos droits soient étudiés correctement

♥ AIDE AU REPOS MATERNEL – maintenant que bébé est née, vous pouvez toucher votre deuxième partie (la première ayant été reçu au 7ème mois de grossesse) d’aide au repos maternel (celle ci, s’élevant au total à 3086 € pour une grossesse pour l’année 2013). Pour recevoir cette aide, n’oubliez pas de faire remplir le document concerné (dans le petit carnet que le RSI vous avez envoyé) par une sage femme/puéricultrice, attestant que votre bébé est bien née, signé, daté et envoyez-le (le document, pas le bébé hein?) au RSI (faites en une photocopie au cas où et envoyez en A/R).

♥ CONGE MATERNITE – sachez que cette aide et totalement cumulable avec l’aide au repos maternel. Elle est au minimum de 44 jours (dont 15 jours avant la date d’accouchement présumée) et peut s’étendre jusqu’à 74 jours non divisibles (2 fois 15 jours consécutifs donc). Cette aide est de 2231.68 € pour 44 jours, 2992.48 € pour 59 jours, 3753.28 € pour 74 jours, ce qui revient à 50.72€ / jour. Afin de percevoir cette aide, vous devez envoyer un certificat d’arrêt de travail (il y a une feuille dans le carnet du RSI pour cela aussi) et une déclaration sur l’honneur attestant de l’interruption d’activité.

Si vous souhaitez profiter à temps pleins de votre bout de chou (mais surtout prendre le temps de vous reposer, c’est important), alors n’hésitez pas et sautez dessus car ce sont des moments qui passent très vite !

♥ REPRISE DE TRAVAIL – si vous souhaitez poursuivre le travail, sachez que vous pouvez aussi percevoir une aide qui est la PAJE (choix du mode de garde) si vous faites garder votre enfant en crèche ou par une assistante maternelle (chez elle ou à domicile). La CAF prend en charge une partie des frais de garde et c’est quand même bien pratique. Celle ci concerne tous les ménages, mais le montant de l’aide diffère en fonction de votre revenu, de l’âge et du nombre d’enfants. Cependant, elle s’applique sous condition de ne pas percevoir l’allocation aux adultes handicapés, le RSA, de ne pas être inscrit au Pôle Emploi et que l’assistante maternelle ne touche pas plus de 47,65 € par jour et par enfant gardé.

NB: certaines crèches perçoivent directement des aides de la CAF donc elles vous proposeront automatiquement un tarif préférentiel en fonction de vos revenus. Si ce n’est le cas, vous pouvez faire une demande d’aide.

ATTENTION ! Cette aide n’est pas rétroactive, donc dès que possible, envoyez le formulaire dument rempli à votre CAF afin que votre dossier soit traité rapidement ! Le formulaire, c’est >> ici << (au cas où vous ne l'auriez pas reçu, mais normalement, à la naissance de votre bout de chou, vous le devriez le recevoir)

♥ SITUATION – comme beaucoup le savent (ou pas), je travaillais et travaille encore actuellement à la maison avec un grande maman qui aide à garder Louise ce qui aide beaucoup, je dois bien l’avouer. Mon travail me demande énormément de temps, puisqu’il s’agit tout de même de gérer une entreprise (compta, commandes, services clients, stock, photos, mise à jour du site, des bugs etc.) âgée de 5 ans déjà (que le temps passe vite!) donc, en journée (à partir de 9h30), je laisse la petite à ma mère (qui va dans le salon, ahah) et je ne la reprend qu’au alentour de 18h30 ( ainsi que pour le midi et entre 16h et 17h30… Puis parfois à d’autres moments ahah.) Le papa ne rentre pas tous les soirs car le trajet entre travail/maison est extrêmement long (va falloir régler rapidement le problème, gloups) donc ça complique encore les choses mais bon.

Comme le titre le signal, il s’agit de mon expérience, donc comme pour tout, ce qui s’applique à moi, ne s’applique pas forcément à vous, mais si ça peut aider certaines, j’en serai ravie.

♥ CONGE OU TRAVAIL? – beaucoup m’ont conseillé d’arrêter de travailler pour un petit moment, mis j’ai fait ma tête de mule et j’ai quand même repris le travail et ce, très rapidement après l’accouchement (2 semaines après à peine). Avant de faire ce choix, j’ai pris énormément de facteurs en compte, ça n’a pas été fait sur un coup de tête croyez moi. Quel impact cela aura financièrement? sur l’activité de mon entreprise (en sachant que c’est un secteur qui bouge beaucoup)? sur la construction de notre future si mon entreprise coule? sur ma vie, sur notre vie, à trois? Les “pour” et les “contre” je les ai pesés, je les ai minutieusement étudiés et franchement, je ne regrette vraiment pas mon choix.

Si vous avez lu l’article “1+1=3 ( et autres petites confidences)” il n’est pas difficile de savoir pourquoi… J’ai besoin de travailler. C’est vital pour moi. C’est bête, mais mon travail, mon entreprise, c’est mon 2nd bébé (le 1er étant… mon chien, ahah – il est arrivé dans ma vie en premier il y a plus de 9 ans! Louise est mon 3eme bébé mais ma première merveille) et c’est mon rêve d’enfant qui a pris forme, donc clairement, je ne pouvais pas la laisser tomber, comme un vieux mouchoir en papier. Je pense très sincèrement, que si je n’avais pas repris le travail, j’aurai tout simplement péter les plombs. Non, ma fille n’est pas un monstre, loin de la (même si elle a son petit caractère bien trempé – il paraît que c’est typique des Louise?) mais moi, je ne suis pas de celles qui sont faites pour être mère au foyer tout simplement (d’ailleurs, tous mes respects pour celles qui le sont, parce que c’est vraiment “un métier” à part entière que les ont tendance à sous estimer).

♥ CONCILIER TRAVAIL ET BEBE A LA MAISON – cependant, cela n’a pas été facile au début non plus, car je ne pouvais tout de même pas reprendre le même rythme qu’avant. Le côté pratique, c’est que je peux continuer l’allaitement à la demande sans aucun soucis, profiter de ma fille quand je le désire et continuer à partager des moments fantastiques avec elle. Le côté moins pratique, c’est que parfois, sentant ma présence, elle ne veut que moi et personne d’autre, et j’avoue, je suis faible et souvent, je lâche prise et donc, forcément je ne peux pas travailler.

Mais tout de même, dès le début, j’ai essayé d’imposer un rythme. Entre telle heure et telle heure on ne me dérange pas et je fais ci, telle et telle heure je fais ça et à partir d’une certaine heure, elle a droit de venir me réclamer et je vole à la rescousse! Mais surtout, à partir d’une certaine heure, STOP LE TRAVAIL. Et je crois que c’est quelque chose dont j’avais besoin aussi et que j’avais perdu de vu depuis quelques années(je remercie donc ma fille de m’avoir remis sur le droit chemin de la vie, ahah). Petit à petit, tout c’est mis en place et malgré des hauts et des bas, tout ce passe bien pour le moment.

♥ LA SUITE ? – je ne sais pas. Vraiment, je ne peux pas encore me projeter dans plus de 6 mois car tout n’est pas encore fixé. Peut-être qu’on aura déménagé et qu’on aura notre propre toit en région parisienne? Peut-être qu’on sera sur Lyon ? Peut-être que rien ne changera ? Peut-être que… En tout cas, je vis au jour le jour pour le moment, profitant pleinement de ma vie de maman (ou presque, j’avoue que j’ai encore du mal à réaliser mon statut de maman malgré les 10 mois avec elle et mes nuits de folies remplies de réveil et de tétouilles) tout en continuant à travailler tout en respectant mes clients, ma petite famille et mes rêves. Je me dis que je pourrai de nouveau être à fond dans mon travail quand elle ira à la crèche,puis à l’école et quand elle sera un peu plus autonome. 2 à 3 ans, dans une vie, c’est quoi ? :)

♥ LIENS UTILES
Pour tout savoir sur :
-l’allocation de base de la PAJE >>
- le complément de libre choix du mode de garde de la PAJE >>
- les aides auxquelles vous avez droit par le RSI >>

Voilà voilà le deuxième gros pâté ! Peut-être qu’après quelques temps encore, quand je serai dans une situation vraiment plus stable, je pourrai faire un vrai bilan de tout ça. En tout cas, j’espère que cet article aura ou aidera certaines d’entre vous et merci d’avoir lu jusqu’au bout !

S’il y a des erreurs (même d’orthographe, j’ai un peu la flemme de tout relire la…) n’hésitez pas à me le signaler (ou vous pouvez commener aussi pour me raconter votre expérience, ça me ferait super plaisir d’en lire :) )

Pleins de bisous et courage aux (future) mum-entrepreneurs !

13 Comments on “(Auto) entrepreneur & maternité II

  1. Super bien résumé! pendant ma 2ème grossesse, j’ai eu des envies de devenir Mompreneuses, je me suis bien documentée et puis… je suis retournée à la sécurité du salariat, ouh la flemmarde! Mais je me dis que mon projet pourra être mené à bien dans quelques années, plus mûri. En tous les cas, bravo, parce que réussir à être à la maison et tenir ses objectifs de travail sans aller checker ta fille toutes les 5 minutes, c’est drôlement bien :-)

    • franchement, je te comprend! C’est une véritable prise de tête… (déjà que gérer une entreprise c’est pas évident, on dirait qu’ils aiment bien nous mettre des battons dans les roues ces administrations).
      Aahah, à vrai dire, j’étais ( et je le suis encore un peu) une acharnée du travail donc une fois que je suis lancée, je suis à fond dedans (enfin presque, quand je suis sur le pc, je suis vite distraite, j’avoue xD), mais ça ne m’a pas empêché de vérifier si tout allait bien, très souvent, au début – surtout quand elle faisait dodo, je ne sais pas pourquoi, j’avais toujours peur qu’elle s’étouffe x)
      En tout cas, merci beaucoup de ton message ! :)

  2. Depuis que je suis au RSI je n’ose plus être malade (enfin je suis malade mais je n’ose plus aller chez le docteur !), tellement j’ai de mauvais échos sur les remboursements…

    • Personnellement, je n’ai jamais eu de problème, même quand je devais renvoyer des feuilles de soins, tout m’a toujours été remboursé très vite ( et pendant ma grossesse, pas eu de problème non plus, ils ont été super rapide pour tout o_o) , doncn’hésites pas à aller chez le médecin si tu en as besoin, vraiment :)

  3. Je suis dans la même situation que toi, le mien à 8 mois bientôt et cela fait 5 ans que je suis à mon compte. Comme nous n’avons personne pour le garder et que cela reviendrait trop cher, je travaille le matin et le garde l’aprem, inversement avec mon chéri indépendant aussi. C’est beaucoup de sacrifice et de travail le soir une fois que bébé est couché mais c’était la meilleure solution pour nous.
    Pour répondre à Lucky Sophie, pour les remboursements je trouve justement qu’ils sont hyper réglo, c’est rapide et surtout pour le congé maternité j’étais surprise :)

    • vous aviez de la chance d’être indépendants tous les deux alors :) Finalement, pas de grand mère pour garder le petit mais le papa était présent, ce qui est encore mieux en fait :)
      Comme tu dis, c’est beaucoup de sacrifices, mais je me dis que c’est un mal pour un bien, qui, de toute façon, ne durera pas trop longtemps… Allez d’ici moins de trois ans, on pourra reprendre un rythme un peu plus “normal” quand les enfants seront à l’école ;)

  4. Aha très bien d’avoir fait càcà va en aider certaines et puis tout est bien expliquer !J’espère que louise va bien et que ta petite entreprise continue sa fière lancée :)

  5. Je découvre tout juste votre univers, qui me plait énormément ! Je reviendrais pour sûr, et très bel article sur la manière de concilier ces deux responsabilités…

  6. Merci mille fois pour ces articles qui sont une mine d’information pour nous entrepreneur et maman!

  7. Je ne sais pas comment tu fais pour être à la fois performante, organisée, soignée, respectueuse envers toi-même (tes buts, ta façon d’être, de fonctionner, etc.) et… maman en même temps. Ça doit être tout un sport, quel discipline tu as ! Chapeau en tout cas ! Tu as toute mon admiration, sincèrement. :)

  8. Oui, oui, oui ! Viens sur Lyon ! Il y a une maman entrepreneuse avec une baby qui sera ravie de passer un peu de temps avec toi. héhé

    Je me reconnais pas mal dans ton article, sauf que pour ma part, personne ne peut me garder Emma, et elle n’a que 3 jours de crèche par semaine. :(
    Ainsi, j’essaye de faire le max en 3 jours (Env 40 heures en 3 jours !) et le jeudi et vendredi, je m’adapte avec une petite qui me sollicite énormément. Bref, il y a des jours où c’est cool, car ayant moins de travail, je profite vraiment d’elle, et d’autres jours où je suis franchement frustrée car je peine à avancer… Ahhh, dur dur la vie de super maman !

    Gros bisous et continue de divulguer ton expériences et tes p’tits conseils, ça fait du bien ! :) xxx
    Alex

  9. Mille merci pour votre belle expérience! Il est vrai que d être une Femme chef d’entreprise et Maman n est pas facile…
    Merci pour vos précieux conseils, tout est très très bien expliqué!

Leave a Reply to artlex Cancel reply